Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

trio.jpg

 

2014

 

 

 

Recherche

4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 03:23

bourrache.jpg

 

Avez-vous de la bourrache au jardin?

Avez-vous gouté cette merveilleuse fleurs blanche ou bleue à 5 branches?

Nos 5 sens, voilà bien ce que la bourrache soigne !


      Ce sont essentiellement les feuilles et les fleurs qui sont consommées. Les feuilles crues et hachées très finement, accompagnent  salades,  crudités ou  sauces. Elles peuvent également se consommer cuites ou en beignets. Les fleurs agrémentent délicatement les salades. Certains n’aiment pas du tout leur petit gout iodé rappelant le jus des huitres ! J’adore !


      Introduite en Europe par les Romains, elle est reconnue adoucissante pour la gorge, infusion des feuilles ,1 tasse  4 fois par jour, pour adoucir l’inflammation, 10 gr par litre d’eau.

Mâcher une feuille pour faire baisser la fièvre ou donner au corps une sensation de fraîcheur par temps chaud

La sève d’une tige passée directement sur la peau  calme les inflammations et les contusions.

Un cataplasme de feuilles écrasées calme  démangeaisons,  eczéma et petites irritations cutanées.

Et côté cuisine?

Allons retrouver pépé au jardin pour un soupe à sa façon....

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans flore
commenter cet article
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 05:39

L'églantier ou rose des chiens est un rosier sauvage.

Son fruit, le cynorhodon, ou gratte-cul, est une sources de vitamines C incroyable !

Vous les ramasserez

bien plus tard dans la saison,après les premières gélées.

 

pouliot-et--glantier.jpg

 

Aujourd'hui, place aux remèdes de boune fame

 

Selon, une croyance médiévale, c'est maintenant qu'il faut agir !

Enfiler une méche de cheveux coupée le jour de l'ascension, dans le rameaux fendu d'un buisson d'églantier.

A mesure que la branche se dessèche, les verrues disparaissent...

C'est en tous les cas, le bon pretexte s'il en faut trouver un, pour une balade dans les bois !

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans flore
commenter cet article
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 06:06

 

     chenilmle-boiillon.jpg

 

     J'aurais dû dire qui bouffe mon bouillon blanc ! J'ai remarque depuis quelques jours que les feuilles de molène était mâchouillée

A bien y regarder j'ai vu une minuscule bestiole entre le vers et la chenille... Si quelqu'un en connait le nom.... Il est toujours mieux savoir a qui on a affaire dans ces cas là !

      Il est pourtant important au jardin ce cierge de Notre Dame. Herbe de la Saint Jean, on en fait des sirops pectoraux.  Ses vertus sont connues de longue date. Dioscoride prescrivait ses racines dans les affections pulmonaires, Pline ses feuilles pour guérir les bronches des humains et les chevaux poussifs; sainte Hildegarde soignait l'enrouement par une décoction de fleurs et feuilles.


      Au Moyen Age, les apothicaires conseillaient le suc de bouillon-blanc pour la goutte et les hémorroïdes.

Odorante préparation qui consistait à piler ensemble les feuilles et les fleurs, puis à les laisser pourrir dans une tinette*de bois ou de grés fermée hermétiquement avec de l’argile.

On exposait au chaud, au soleil ou dans le tas de fumier.

Trois mois après on exprimait le suc qu'on conservait dans des flacons bien bouchés et qu'on appliquait sur les régions douloureuses.

Les feuilles étaient utilisées comme mèches pour les lampes à huile. On s’en servait aussi pour frotter les meubles cirer ou vernis.

 

bouillon-blanc-3.jpgL’utilisation la plus connue reste le sirop

contre la toux, les maux de gorge, les bronchites

 

* Bien laver les fleurs de bouillon blanc, sécher

*  Mettre dans une casserole 15 gr de fleurs de bouillon blanc

* Ajouter 25 gr de sucre et couvrir d'eau

* Cuire 10 minutes

* Très bien filtrer pour éliminer tous les petits poils, c’est le plus important de cette recette.

*  Mettre en petites bouteilles fermer hermétiquement, à chaud.

 

 

 

 

* Tinette : sorte de jarre qui servait à conserver l’huile ou des viandes salées

           

 

 

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans flore
commenter cet article
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 06:25

Une cressonnière était un bassin d'eau courante où l'on cultivait le cresson de fontaine. Il y en avait beaucoup à Saint Rémy c'est sans doute pour cela qu'aujourd'hui, il en pousse encore dans le jardin de Dame Lucette et même s'il a déserté des bassins qui n'existe plus, il a trouvé des source à ras de terre pour s'y épanouir.


La saison de la récolte du cresson dure de septembre à mai, la meilleure période étant avril !

Il est donc plus que tant de récolter le dernier cresson, qui par endroit commence à fleurir.

 

cresson.JPG

 

Le cresson est connu depuis l’antiquité pour ses vertus médicinales et diurétique

Au Moyen Age, il était employé dans les affections pulmonaires.

Reconnu aussi comme reconstituant

Le cresson eut même ses lettres de noblesse. En 1261, alors qu’il avait faim et soif, le roi Saint-Louis consomma une salade de cresson et s’en trouva si bien qu’il accorda aussitôt à Vernon,  le privilège de faire figurer trois bottes de cresson sur ses armoiries : d’argent à trois bottes de cresson Sinople liées d’or.

 

Riche en fer, indispensables à la synthèse des globules rouges, le cresson est également riche en vitamine C, qui facilite l'assimilation du fer végétal au cours de la digestion. C'est un légume à consommer régulièrement, d’autant qu’il apporte très peu de calories

Le cresson est aussi : apéritif, tonique, reminéralisant. Il stimule la digestion, combat la nervosité.

 

Un verre de jus de cresson pris chaque matin à jeun vous permettra de lutter contre les asthénies, les dermatoses, les calculs biliaires, les vers intestinaux.

Les feuilles fraîches broyées étaient autrefois utilisées comme  antiseptique et cicatrisant.

 

 

 

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans flore
commenter cet article
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 01:14

coquelicot3.jpg

 

Parfois nommé  ponceau, pavot coquelicot ou encore pavot rouge

Très abondant  à partir du mois d'avril, il attire par sa couleur rouge et par le fait qu'il forme souvent de grands tapis colorés visibles de très loin.

 

Comme tous les pavots, le coquelicot a des effets narcotiques dus aux alcaloïdes qu'il contient. On utilise ses pétales séchés, le plus souvent en tisanes.

Ses effets apaisants se font sentir sur l'adulte, mais surtout sur les jeunes enfants .On mélangeait autrefois du coquelicot à la bouillie des enfants pour faciliter leur sommeil.

J'en ai fait des tisanes aux jolies couleurs lorsqu'ils étaient petits.


Par ses propriétés émollientes, sédatives et béchiques, le coquelicot est un calmant de la toux et des irritations de la gorge. Beaucoup de sirop sont à base de cette plante.

 

Même si elles sont moins grosses que celles de certains pavots, les graines du coquelicot sont utilisées comme elles en pâtisserie ou pour confectionner des pains aromatisés.Il suffit de les récolter quand le bouton central est sec. A conserver à l'abri de l'humidité.

 

Je vous conseille

Le coquelicot, poète des champs,

Bernard Bertrand,

Ed.  Terran

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans flore
commenter cet article
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 02:54

Le purin s'obtient par macération plus ou moins prolongée de plantes dans un récipient (éviter le métal),  en général 1 kg de plantes pour 10 litres d'eau de pluie. Filtrer et utiliser dilué ou non selon le cas

Ils sont necessaires aux jardins écologiques.


ortie.JPG PURIN D’ORTIE


Hacher grossièrement 1 kg d'orties pour 10 litres d'eau. Laisser macérer 12 heures à 24 heures (à 18°C) pour obtenir un effet insecticide et fongicide dilué à 5%

10 à 15 jours à 18°C (lorsque le mélange ne produit plus de bulles lorsqu'on le remue) pour servir d'engrais et de stimulateur de croissance , dilué à 20 %


Riche en azote, éléments organiques et minéraux et en oligo-éléments, constitue un engrais efficace

Préventif contre l a rouille, le mildiou.

Repousse acariens et pucerons

 

consoude2.jpgPURIN DE CONSOUDE

     

 C'est l'engrais vert le plus précieux au potager. Riche en éléments nutritifs (en particulier azote et potasse), on l'utilise pour constituer un purin aussi riche que le nitrate de potasse.  On pulvérise le feuillage, dilué à 20% ou on arrose le pied des plantes ,dilué à 1/4.

 

La consoude mise en tas produit en quelques jours un compost largement aussi riche que le fumier.

Favorise la croissance et la floraison des plantes.


 

pr--le3.jpgPURIN  DE PRELE 


La prèle est riche en silice qui renforce la résistance aux maladies

Faire tremper 1 kg de tiges de prèle finement coupées dans 10 litres d'eau. Faire bouillir 30 mn et laisser refroidir au moins 12 heures. Utiliser en pulvérisation diluée à 20%.


Contre la rouille, la maladie des taches noires sur le rosier, la cloque du pêcher, 


PURIN DE RHUBARBE


Plonger 1.5 kg de feuilles de rhubarbe dans 10 litres d'eau bouillante. Porter à ébullition et éteindre le feu. Laisser infuser au moins 24 heures. Pulvériser non dilué

Contre les pucerons et la teigne du poireau  

 

pissenlit3.jpgPURIN DE PISSENLIT


 Arroser le sol au printemps et à l'automne de ce purin dilué à 1/5.

 Stimule la croissance et améliore la qualité des légumes

 

 

valeriane-fleur-3PURIN DE VALERIANE


Tonique pour les végétaux et fait fleurir les plantes à fleurs et rosiers.

A éviter sur salade, oignon et carottes , trop fragiles.


 

 souci3-copie-1.jpgPURIN DE SOUCI


Fortifie les légumes et

améliore les sols fatigués

 

 

 

lavand.JPGPURIN DE LAVANDE


En prévention, contre les fourmis 

 

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans flore
commenter cet article
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 01:56

arbre-sureau-copie-1.JPG

 

La décoction de feuilles de sureau est un insecticide polyvalent non pollunant, efficace contre les mouches et les moustiques

Faire macerer 1 kg de feuiles dans 5 litres d'eau pendant 12 heures

Pulvériser

 

recette tirée de "glaner dans la nature

pierre jean Corson

ed minerva

 

PURIN DE SUREAU


Faire macérer deux jours minimum 1 kg de feuilles, tiges,  finement hachés dans 10 litres d'eau de pluie.

Pulvériser non dilué

 

Contre les pucerons, piéride du chou, teigne du poireau, altises, thrips et noctuelles et pour éviter que les rongeurs n'attaquent les racines des plantes et des arbres

 

Les purins ça vous tente ! il y en a d'autres!

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans flore
commenter cet article
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 01:50

fleurs-sureau3.jpg

 

 

Arbuste très commun des bord du chemin des caves, il préfère les endroits les moins nobles: friche, talus, voir décharges, mais quel richesse dans cet arbre là !

 

Il vit tout près de l'homme depuis des lunes, parfois protecteur parfois malfaisant, il entre dans les simples de la Saint Jean.

Ramassez les fleurs en ce moment, vous serez heureux d'en faire usage cet hiver quand le temps de la grippe sera venue!

  En effet, elles sont curatives des voies respiratoires, sudofiques et fébrifges et sans aucun effet secondaire connu !

Mais laissez un peu, ou beaucoup d'ombrelles  fleuries car le fruit est aussi pure merveille.Il nous faudra alors attendre aout pour en gouter les délices.

 

TISANE ANTI -GRIPPE

 

* Couper les fleurs en floraison

* Laisser sècher à l'ombre

* Faire infuser 20 gr de fleurs dans 1 litre d'eau

3 tasses par jours

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans flore
commenter cet article
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 08:44

consoude2.jpg

 

 

Encore une qui se fait discrete alors qu'elle est partout !

Tiens cette année , c'est la blanche qui est au jardin de Dame Lucette....

Mais blanche, violette ou rosée, elle sera mangée !

 

La consommation de la consoude doit rester occasionnelle.

En effet la présence d’alcaloïdes surtout dans les feuilles vieilles détruisant les cellules hépatiques. Cependant, aucune dose  n'a pu être raisonnablement  fixée, étant donné qu'une lésion du foie ne pourrait apparaître que pour l'absorption de quantités énormes.

Les jeunes feuilles de la consoude officinale contiennent de nombreuses vitamines, métaux et oligo-éléments: vitamine A, carotène, C, B12, E, fer, silice, zinc... .

La consoude soigne. Elle ralentit la croissance des bactéries, ce qui a permis de l'utiliser sur les plaies ouvertes. On lui confère des propriétés anti-inflammatoires et antirhumatismales. Des tannins sont à l'origine des propriétés astringentes et hémostatiques.

On en fait aussi du purin.

Le purin est un engrais liquide fabriqué en faisant mariner 1 kg de feuilles dans 10 litres d'eau pendant 4-6 semaines. On le verse au pied ou sur le feuillage de tous les légumes racines et à fruits gourmands en matières nutritives. Il est aussi apprécié comme activateur de compost.

La consoude fanée est  appelée "instant compost", car son rapport carbone/azote  est celui d'un compost bien décomposé. Ses feuilles fanées peuvent servir pour un lit  de fumure avant plantation.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans flore
commenter cet article
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 06:20

caille-fleurs

 

 

C'est la pleine saison du caille-lait !

Il fallait juste savoir quelle tête il avait !

Grâce à Elvy que vous pouvez retrouver sur mes chemins de traverse, aujourd'hui, je sais !

Et figurez vous qu'il y en a sur le chemin des caves!

C'est vraiment un chemin extarordinaire.

 

caille

 

 

Le caille-lait ou gaillet  fait partie de la famille des rubiacées.

Reconnaissable à ses fleurs jaunes, mais surtout à son agréable odeur de miel, c’est une espèce  commune dans les bois, les haies et les prés secs. Il semble être apprécié par tous les animaux, en particulier les abeilles et les moutons! D'ailleurs c'est tout près de leur enclos que je l'ai vu !

 

Les anciens n'avaient donc là encore qu'à tendre la main pour faire caillé le lait ....

Légende ou réalité?

Le Caille-lait caille-t-il de lait ?


 « Il n'est désir plus naturel que le désir de cognoissance. Nous essayons tous les moyens qui nous y peuvent mener. Quand la raison nous faut, nous y employons l'expérience. »

Montaigne, Les Essais, 1595


 Le Petit Larousse   n'en doute pas : son nom vient du fait qu'il possède un suc qui fait cailler le lait .

Des expériences  ont démontré que c'était un pur préjugé.

Pourtant comment imaginer que cette rumeur soit sans fondement, mes expériences personnelles ne sont pas concluantes !

On peut malgré tout  les mélanger à la présure, elles leur donnent aux fromages une couleur et un parfum plus agréable.

 

L'herboriste le conseille pour les engorgements du foie. Il semble aussi diurétique

 

caille-lait.jpg

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans flore
commenter cet article