Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

trio.jpg

 

2014

 

 

 

Recherche

23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 05:22

achill--e3.jpg

 

 

L'achillée tire son nom d'Achille, blessé au talon il se soigne avec la plante.

Appelée aussi herbe à la coupure, herbe à la saignée, herbe-aux-charpentiers, herbe-aux-militaires, saigne-nez, tous des noms qui indiquent ses emplois traditionnels pour soigner les plaies et blessures de toutes sortes.

 

 

L'achillée est normalement très abondante dans les prairies naturelles et, jadis, les paysans lui reconnaissaient un effet fortifiant sur les animaux et le bétail.

 

Tonique, antispasmodique, hémostatique et, en usage externe, cicatrisante, elle aide dans les cas de  fatigue générale, les spasmes des voies digestives, les troubles de la circulation et les règles douloureuses. En voie externe, on l'utilise contre les douleurs rhumatismales, les dermatoses,

Au Moyen Âge, elle partait en croisades avec les chevaliers. Conservée dans de petits sacs, elle servait aux premiers soins : préparée en infusion à raison de 30 grammes par litre d'eau. 3 tasses par jour, entre les repas. La recette est la même pour les bobos d'aujourd'hui !

 

Et ça se mange? Oui !

On ajoute les feuilles aux  salades,  ou on les fait bouillir 20 minutes dans l'eau  avant de les ajouter à une poêlée de légumes

 

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans flore
commenter cet article
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 05:21

ail

 

Le sous-bois embaume l’ail en ce moment, c'est l'ail des ours qui est en fleur.

La feuille dégage une délicate odeur d’ail si on la froisse, c'est comme cela que l'on évite la confusion avec la feuille de muguet qui est toxique.

 

Dans les temps anciens, l'ail des ours a été consommé en énormes quantités.

En effet, on a retrouvé énormément de pollens d’ail des ours, parfois plus que de céréales dans les études sur l’alimentation de la préhistoire; ce qui démontre que la fleur était également consommée.


C'est un vermifuge, un dépuratif, il fait baisser la tension artérielle et prévient l'artériosclérose. Il facilite la digestion.

Utilisée depuis l'antiquité pour ses vertus médicinales, en infusion pour soigner eczéma et furoncles.

Très riche en vitamine C, il est aussi utilisé  dans les traitements cardiovasculaires, les diarrhées, ou contre les vers intestinaux.  


Toutes les parties de la plantes sont utilisables.

Les feuilles sont généralement utilisées comme condiment. 

Fraiches, elles  se mangent en salade seule ou ajouter à votre salade habituelle

On peut les hacher finement pour saupoudrer un gigot d’agneau.

Mélanger à du fromage frais, c'est tout onnement un délice.

 

 

 

 



Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans flore
commenter cet article
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 08:21

Une odeur suave s'éléve des jardins, nous avons retrouvé notre habitude de balade parmi  les fleurs.

Le lilas est presque fleuri, il embaume, aidé par les giroflée, et les iris.

 

lilas.jpg

 

fleurs

 

Les papillons sont déjà là....

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans flore
commenter cet article
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 06:22

6-copie-1.jpg

 

 

Le printemps nous donne des envies de verdure, de fraicheur dans les assiettes, ça tombe bien car voici enfin la période des jeunes pousses.

Le jardin déborde d'oseille.

L’oseille est ce que l'on nomme un légume-feuille.

Connue dès la préhistoire pour ses vertus médicinale, elle envahit les cuisines médiévales.

Sa saveur acide, donne des jus et décoctions acides très appréciés.

Crues, les jeunes pousses se mangent en salade.

Cuite, c'est une excellente base pour les sauces ou les potages et se marie parfaitement avec les œufs.

                       

 

Elle est digestive, apéritive, astringente et régule le transit intestinal

 Riche en magnésium, potassium, fer, fibres, vitamines A, C et E, elle est portant déconseillée aux rhumatisants.

Utilisée durant l'Antiquité, en infusion ou en décoction pour soigner le foie, l'estomac, les reins. En compresse, elle est cicatrisante et astringente

Et pour le côté beauté, le jus d'oseille redonne du tonus aux cheveux fatigués par les bonnets et le froid de l'hiver.

 

Je vous fais grâce des soupes, omelettes et autres sauces dont vous trouverez les recettes déjà publiées sur ce blog. Pour les retrouvez allez dans la rubrique je suis gourmande et vous et taper soupe oseille

Allons à la découverte de l'oseille autrement

 

 

 

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans flore
commenter cet article
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 04:13

Depuis  1970, une journée internationale de la forêt met le doigt sur l’importance des différentes fonctions des écosystèmes forestiers du monde.

 

Partout, des actions sont menées pour renseigner le public sur les prestations fournies par nos forêts, telles que fourniture de bois, protection contre les dangers naturels, lieu de détente, refuge pour de nombreuses espèces.

 

Forêt de Saint rémy

 

DSCF0306.JPG

 

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans flore
commenter cet article
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 05:11

ail

ail.jpg

 

Pas vraiment un aliment mais pourtant indispensable dans la cuisine et pour notre santé , c'est l'ail.

Il fait baisser la tension artérielle, facilite la digestion, possède des vertus anti-âge, nettoie l'organisme.

Pasteur fut le premier à reconnaître ses propriétés anti-infectieuses. Il contient de l’allicine, un puissant antimicrobien, de la vitamine C, de l’iode, du magnésium et du soufre, qui sont d’autres anti-infectieux.
Eviter  juste d'en  consommer trop si vous prenez des médicaments anticoagulants, car il fluidifie le sang.

 

recette tout facile pour se faire du bien

 

ROUSTI A L'AIL


ail,   pain dur, huile d'olive, sel.

 

* Frotter toute la croûte avec votre gousse d'ail pelée 

* Au pinceau badigeonner avec l'huile, sel

* Découper le pain en dés


Pour améliorer un potage

Gardez cette recette en réserve pour des jours meilleurs, avec une salade de pissenlits c'est extra.

 


Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans flore
commenter cet article
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 07:31

ble.jpeg

 

 

Souvenez-vous, en Novembre dernier je vous avais signalé  une information interdisant aux agricultures à utiliser leurs propres semences, les obligeant ainsi à passer par le monopole des revendeurs de graines.

Cela avait fait un tôlé compréhensible dans le monde paysan.

Mon amie Sitelle nous signale aujourd'hui des résultats positifs, voyez plutôt.

 

L’avocat général chargé du dossier Kokopelli devant la Cour de Justice de l’Union Européenne a donné aujourd’hui lecture publique de ses conclusions.

En date du 19 janvier 2012, elles donnent raison au monde paysan qui refuse ce monopole

 

En effet, le magistrat conclut à l’invalidité de l’interdiction de commercialiser des semences d’une variété non inscrite au catalogue officiel, et ce aux motifs que cette interdiction, portée par la législation Européenne aussi bien que par la réglementation Française, viole le principe de proportionnalité, la liberté d’entreprise, la libre circulation des marchandises, ainsi que le principe de non discrimination.

 

De plus, l’avocat général n’a pas manqué d’affirmer, au contraire de ce qui était avancé par nos nombreux adversaires (Commission Européenne, Conseil de l’Union Européenne, République Française, Royaume d’Espagne et société Graines Baumaux), que,

 

D’une part, les règles relatives à l’admission des semences au Catalogue Officiel n’ont « aucun rapport avec la santé des plantes »,

 

D’autre part, que « il appartient aux agriculteurs de décider des variétés qu’ils cultivent »,

 

Enfin que cette législation limite excessivement le choix des consommateurs qui n’ont « ni accès aux denrées alimentaires ou autres produits issus de variétés qui ne satisfont pas aux critères d’admission, ni la possibilité de cultiver eux-mêmes ces variétés, par exemple dans leur propre jardin ».

 

De même, l’avocat général rappelle à juste titre que « le fait que les agriculteurs soient cantonnés à des variétés admises réduit enfin la diversité génétique dans les champs Européens ».

Il en conclut logiquement que «les inconvénients de l’interdiction de commercialiser des semences de variétés non admises l’emportent manifestement sur ses avantages. »

 

Blanche MAGARINOS-REY

Avocate de l’Association Kokopelli. contact@avocat-magarinos-rey.com

 

 

 

Il y a de quoi se réjouir de ces conclusions !

Espérons que la Cour suive l’avis de l'avocat général et vienne enfin mettre un terme au totalitarisme pluri-décennal de la législation sur le commerce des semences.

 

 

 

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans flore
commenter cet article
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 05:35

  navet

 

Le navet est un mal aimé ! Et pourtant…Bon contre la toux et les bronchites, c'est pour cela que mémé en a toujours au jardin !

 

SIROP AU NAVET

 

* Creuser

* Remplir le trou avec du miel

* Laisser fondre quelques heures

* Boire le sirop qui s’est formé à raison de 3 c à c à chaque toux

 

Racine potagère charnue ,consommée au quotidien, au Moyen âge, on en retrouve aussi traces à la préhistoire.


Jusqu'au 18ème siècle, le navet était véritablement la vedette de l'alimentation quotidienne, notamment pendant la disette, avant l'acceptation de la pomme de terre .

Il plonge alors dans l'oubli.


Pourtant, le navet est une bonne source de vitamine C et de potassium; il contient de l'acide folique. Les substances soufrées peuvent causer de la flatulence, surtout si le navet est gros, s'il est creux à l'intérieur et s'il est trop cuit.

Les fanes sont riches en vitamines A, B et C, en potassium et en magnésium. On le dit revitalisant, diurétique, antiscorbutique, rafraîchissant, émollient et pectoral.

 

Disponible en toute saison , il est léger en calories et assure une protection contre le cancer, grâce à ses composés soufrés.

Et qui osera dire que le navet c'est pas bon, ou que ça n'a pas de gout !

 

Cru ou cuit, comme les carottes, Il est délicieux en soupes et  ragoûts, en purée ,farci ou braisé. 

N'oubliez pas surtout de conserver les fanes, elles  sont savoureuses .

A vos tabliers, suivez moi en cuisine.

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans flore
commenter cet article
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 05:15

Cette fois c'est fait , le site est fermé.

Nous allons faire quelques gros travaux .

Quelques surprises pour  Pâques .

Nous réouvriront les portes le 7 avril

Cela ne nous empêche pas d'y passer de temps à autre, ne serait ce que pour profiter du jasmin d'hiver qui est en fleur.

C'est une opulence de jaune au moment ou le jardin s'endort.

 

jasmin-arbre.jpg

 

Contrairement à celles du jasmin blanc, les fleurs sont inodores. Selon l’exposition de la plante, les premières fleurs peuvent apparaître de décembre mars.

 

jasmin

 

Le jasmin d’hiver doit être taillée de temps en temps pour éclaircir la touffe et supprimer les pousses les plus âgées qui fleurissent moins. On conseille aussi d’éliminer les rameaux ayant fleuri, en les coupant à 15 cm du sol. Cela permet d’obtenir chaque année un maximum de jeunes tiges, plus florifères. Le bois reperce très bien après une taille sévère qui ne doit toutefois pas être effectuée plus d’une fois tous les 3 ans.

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans flore
commenter cet article
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 04:17

sauce-jardin3.jpg

 

( une appartée de la Jaspine et de la Marie Lajasse)

 

- C’est y vrai qué qui dit l’garde champête ?

- Et quoi don’ la Jaspine ?

- A ce qui s’paraît, aujourd’hui même, les députés vont examiner un texte pour une contribution volontaire obligatoire. Ça va ty ensemble volontaire et obligatoire ?

- Comme qui dirait un impôt, tu veux dire ?

- Aut’foué, y disait la dîme. A quand la taille et la gabelle ?

- Après nôte purin d’ortie qui nous met dans l’illégalité rin qu’en donnant la recette au voisin, voilà que d’ faire ses s’mis avec nos graines de l’an passé ou échanger des plants entre copains, va être regardé d’un sale œil….

- Eh bé ! Mé qui comptais sur vous ôtes pour faire un appel....J’voudrais bin mettre de la sauge au Jardin de Dame Lucette, mais des belles, des qui sortent de l’ordinaire.

Si vous avez ça dans voute jardin, on pourrait échanger des p’tits plants.

Promis j’dirais rien a peursonne

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans flore
commenter cet article