Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

trio.jpg

 

2014

 

 

 

Recherche

7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 01:09

 Comment construire un nichoir à chauves-souris ?

 

  Tout savoir sur les chauves-souris : Le Web des chauves-souris

 

JPEG - 66.8 ko

Plan de Nichoir à chauves-souris


Utilisez de préférence du bois bien résistant aux conditions extérieures (pour le laisser plusieurs années dehors), voire du bois imputrescible. Le chataignier fait bien l’affaire.

Une petite bande de toile goudronnée si vous en avez est bien pratique pour assurer l’étanchéité du toit, donc de l’intérieur du nichoir. Un nichoir trop humide ne sera pas fréquenté par les chauves-souris !

IMPORTANT :

Pour le confort des futurs locataires, utilisez du bois NON TRAITE (les produits sont toxiques pour les chauves-souris), et NON PONCE (pour qu’elles puissent s’accrocher plus facilement).

On pourra prendre soin d’aménager quelques rainures en travers du fond pour faciliter davantage le séjour des chauves-souris.

Vous avez maintenant tout le matériel nécessaire ? Alors voici comment assembler ce nichoir...

JPEG - 16.8 ko
Montage du nichoir - étape 1

Disposition du toit, de la façade, du fond et des montants.

Après avoir disposé devant vous les différentes pièces, clouez les montants sur le fond.

IMPORTANT :

Il vaut mieux clouer du coté du fond, de façon à ne pas faire éclater les tasseaux, lorsque l’on clouera la façade dedans.

JPEG - 14.5 ko
Montage du nichoir - étape 2

Fixation des montants sur le fond

Ensuite fixez la façade (planche plus petite) sur les montants. Pensez à bien ajuster en haut (du côté du toit) de façon à ce qu’il n’y ait pas de trou ou de fente lorsqu’on fixera le toit.

JPEG - 18 ko
Montage du nichoir - étape 3
Fixation de la façade sur les montants

Il ne vous reste plus qu’à fixer le toit en clouant dans chaque coin : les clous traversent le toit et vont se planter dans la façade et dans le fond. Il est important qu’il y ait le moins de jour possible entre le toit et les autres parties.

Si jamais il reste encore du jour, vous pouvez boucher les trous en enfonçant avec un tournevis des petits bouts de sacs plastique bien tassés.

JPEG - 11 ko
Montage du nichoir - étape 4
Fixation du toit

Admirez le bel appartement que vous avez aménagé pour les chauves-souris !

JPEG - 12.4 ko
Montage du nichoir
Vue de la fente du nichoir réservée aux chauves-souris

En protégeant le toit avec une bande de toile goudronnée, vous assurez l’étanchéité du nichoir. Avec une bonne agrafeuse, fixez sur le toit, mais sur le côté, pas sur le dessus du toit (risque de gouttière !!)

JPEG - 17 ko
Montage du nichoir - étape 5
Fixation de toile goudronnée sur le toit du nichoir à chauves-souris

Il est rare lorsque je me sert du net pour faire des articles mais ce plan est si simple que je ne résiste pas à vous le faire passer.

Plus nous serons nombreux à prendre conscience de leurs besoins de tranquilité et de lieux pour se reposer et plus les chauves-souris vont reprendre du poil de la bête!

Et voilà, c’est prêt ! Il ne reste plus qu’à trouver un bon endroit pour le fixer.

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans faune
commenter cet article
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 05:47

chauve3.jpg

 

Mal connues et mal considérées, elles sont pourtant d'une grande utilité !

Elles aident au maintien l'équilibre de notre forêt, lutte contre la trop grande prolifération  des rongeurs

Elles sont insectivores et participent directement à l'éradication des parasites sur les semences.

 

En dépit de son rôle, la chauve-souris est menacée.

Sa population à l'échelle mondiale a diminué de façon alarmante.

Toutes les espèces sont protégées.

 

La perte d'habitat, la déforestation, les perturbations liées aux activités humaines proches de sites d'hibernation, l'urbanisation croissante, la pollution atmosphérique ou sonore, ou encore les épidémies comme le syndrome du nez blanc - qui a tué plus d'un demi-million de chauves-souris aux États-Unis depuis 2006 - sont les principales causes de cette extinction lente.

 

Laisser des cavites, installer des nichoirs, c'est facile....

 

 


 

 

 

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans faune
commenter cet article
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 06:23

citron3-copie-1

 

Le citron est pressé !

Pressé de sortir !

Il profite du moindre rayon de soleil, de la moindre hausse de température pour se laisser admirer.


C'est un des papillons les plus communs et les plus faciles à observer. On le reconnaît grâce à sa face supérieure jaune citron chez le mâle, ou vert pâle pour la femelle et au point orange qui orne chaque aile, quelque soit le sexe.

 

C'est le papillon qui a la plus longtemps espérance de vie, plus d'un an !

Une seule ponte par an, à partir d'avril.

En mai, c'est l'éclosion d' une chenille verte, rayée de blanc sur les côtés, On l'aperçoit parfois sur sa plante hôte, celle qui va la nourrir, au jardin de dame Lucette, c'est la bourdaine.

 L'été , il se fait discret, préférant rester au frais mais on le retrouvera en septembre.

 

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans faune
commenter cet article
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 07:03

Il est temps de faire vos pièges pour les frelons asiatiques.

Il vous suffira de bouteilles plastiques et de procéder comme suit

Couper au tiers supérieur et dont la partie haute sera placée à l'envers (et fixée par deux agrafes) pour faire entonnoir.


bouteilles.jpg

 

 

Pour permettre aux petits insectes non ciblés de s'échapper, faites des petits trous (environ 5mm) avec un bout de fil de fer chauffé.

 

Au fond de cette bouteille, versez :

• un verre de bière brune de préférence

• un verre de vin blanc (qui repousse les abeilles)

• un trait de sirop (cassis ou framboise, ...)

Ce piège peut-être suspendu à un arbre, de préférence au soleil, à une hauteur de 1,50m ou 2 mètres pour une bonne surveillance.

Plus on met de pièges, même sur un petit terrain, plus on augmente les chances de capture.

 

 

Placer ces pièges et les laisser en place jusqu'a 1er mai. Il est important de les ôter ensuite afin de ne pas piéger d'autres insectes

Dans ces pièges, vous allez prendre des reines fondatrices de frelons asiatiques, chaque fondatrice prise est un nid de moins dans la nature

Par ce geste simple, vous aiderez à la préservation de l'écosystème, et au maintien des apiculteurs, C'est un vrai geste éco-citoyen.

Vous pouvez faire remonter vos informations, le nombre de prise à l'adresse suivante :

e-mail : gdsa33.frelon@orange.fr et pour en savoir plus : www.gironde.fr

 

Merci à Monsieur Pulik pour cette information.

 

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans faune
commenter cet article
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 10:19

vulcain3

 

J'ai vu hier mon premier papillon de l'année.

Je n'y croyais pas et j'ai même eu du mal à le nommer tant l'étonnement fut grand

Un joli vulcain dans le jardin de Dame Lucette

Le vulcain est un migrateur, il part passé l'hiver au  sud. Exceptionnellement, il vole toute l'année en zone méditerranéenne, lorsque les hivers sont doux.

Grues, vulcain...Plus de doute, le printemps approche à pas de géant !

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans faune
commenter cet article
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 05:05

grue013.jpg

 photo Phonalys

 

Ce début de semaine marque la fin progressive de la vague de froid.

14 jours de froid qui ont sans doute influencé les mouvements de migration des grues.

Le dégel progressif va permettre aux grues d'entamer véritablement la migration prénuptiale en se dirigeant vers l'Europe du Nord, zone de nidification.

J'en ai vu un petit vol avant hier, non loin de Saint Rémy,  au dessus de La Guerche (86).

Elles remontent, est- ce bon signe docteur ?

 

 

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans faune
commenter cet article
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 10:05

etourneau.jpg

 

 

Voici un étourneau sansonnet qui n'a pas froid aux yeux!

Il visitait les caves ou cherchait un abri après cet épisode neigeux.

Il a été admiré par notre bande d'irréductrices promeneuses que je remercie pour ce don d'image.

Très commun, il est visible toute l'année. Celui-ci nous vient sans doute des pays plus au Nord.

Ceux qui vivent l'été dans notre région vont passer l'hiver plus au sud.

Il trouve auprès des troglodytes des cavités pour nicher et des zones dégagées pour se nourrir.

Pas difficile, il  aime les insectes et les lombrics, ne dédaigne pas quelques de cerises au printemps. Il sait également attraper les insectes en plein vol à la manière des hirondelles.

C'est un opportuniste qui profitera du mais resté au champ,  de la nourriture dans les auges des bovins, cherchera dans les poubelles et ira même dans vos mangeoires.

 

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans faune
commenter cet article
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 04:53

faune3-7386.JPG

 

 

Pensez aux oiseaux qui de ce temps là on bien du mal à survivre.

Les jours sont plus courts, les oiseaux ont moins de temps pour trouver leur ration quotidienne. Les mangeoires les aident en leur apportant de la nourriture à proximité, en réduisant leurs dépenses surtout en ces jours de froid rigoureux !

Attention, si vous commencez à les nourrir, ils seront démunis.

Les moments de la journée les plus importants pour le nourrissage sont le lever du jour, période la plus critique après une nuit passée à brûler des calories pour maintenir leur température corporelle, et la fin de journée, moment où les oiseaux vont refaire leurs provisions de calories pour la nuit.

 

Que faut-il leur donner?

Des graines, tournesol c'est l'idéal, mais on peut ajouter des noix, des graines de courges, tout ce qui est gras. On peut ajouter des pains de graisse et des fruits blets feront le bonheur des mésanges, sittelles, grimpereaux, troglodyte mignon, merles, grives et pics mais aussi de façon plus occasionnelle le tarin des aulnes, le chardonneret élégant, les pinsons, étourneaux et le geai des chênes.

On peut donner aussi un peu de pain sec émietté en petite quantité. Ils en sont friands mais il ne faut pas leur mettre que ça car cela leur donne soif.


Enfin si vous avez mis au jardin des arbres comme le sorbier et le sureau, le houx, l'if et le troène, ils trouveront quelques baies.

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans faune
commenter cet article
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 05:56

Un énorme, oui enfin normal ! nid de frelons asiatiques est visible depuis le chemin des caves.

Ce n'est pas le premier que je vois mais c'est toujours aussi impressionnant

 

nid-frelons.jpg

 

Le nid ou "guêpier" est fait de papier mâché et de cellulose comme chez la majorité des guêpes  Il peut atteindre un mètre de haut et 80 cm de diamètre. Il est aérien, le plus souvent situé à la cime des arbres, il ne dédaigne pas un bâtiment ouvert ou un creux de muraille, une cheminée, beaucoup plus rarement une cavité du sol.

 

On le sait, le frelon asiatique est en France depuis quelques années déjà ! Discret dans un premier temps, on voit de plus en plus de nids .

Cette variété nous vient du Nord de l'Inde, de Chine ou d'Indonésie. Les pays asiatiques ont 22 espèces de frelons !

 

On dit que l'insecte est arrivé en France avec un chargement de poteries chinoises en 2004.

3 ans plus tard, l' espèce s'était acclimatée .

 

Il s'attaque principalement aux ouvrières des ruches. Il  tue et  emporte une abeille en quelques minutes. Une dizaine de frelons suffisent à condamner une ruche. Et pourtant, il ne mange pas les abeilles, il se nourrit de larves  : abeilles mais aussi chenilles, fourmis, papillons et  pucerons. Il aime aussi nos fruits murs !

 

 Comment le reconnaitre ? Par sa taille ! C'est plus gros qu'un frelon ordinaire .

Thorax entièrement brun noir velouté et  segments abdominaux bruns, bordés d'une fine bande jaune orangé. Seul le 4e segment de l'abdomen est presque entièrement jaune orangé, c'est par cette caractéristique que on le repère bien.

Pattes brunes, mais jaunes à l'extrémité.

Tête noire et  face jaune orangé.

 

Comment détruire le nid?


Toujours faire appel à des spécialistes car leurs piqures ne sont pas anodines, elles peuvent même être mortelles !

Il n'est pas agressif si on ne l'asticote pas et surtout il protège son nid .Le dard perfore jusqu'à 6 millimètres !

On repère  les nids quand les arbres n'ont plus de feuilles . Un nid tel que celui de Saint Rémy  peut abriter jusqu'à 2 000 frelons. En ce moment pas de panique , il est vide !

La colonie a péri par le froid et les femelles fécondées  ont quitté le nid pour hiberner, elles n'y reviendront pas ! Il servira cet hiver de garde- manger aux oiseaux et sera dégradé au fil du temps et des intempéries, mais aucun frelon n'y refera son nid.

Au sortir de l'hiver, dès le 15 février si le temps est clément, les femelles fécondées qui auront survécu au froid, deviendront les futures reines fondatrices de nouveaux nids et de nouvelles colonies.

 

Il semble que ce soit le premier nid dans saint Rémy, ce n'est que le début de l'invasion.

Il faudra être vigilent au printemps, afin d' éviter que d'autres nids se forment lus près des caves.

 

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans faune
commenter cet article
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 02:19

Copie-de-Loup055.jpg

 

 

Éradiqués peu à peu par l'homme, en particulier au 19éme siècle, les loups sont encore présents dans des zones « de grands espaces » telles que les steppes de Sibérie et les parcs du Canada.

Il n’aime rien de mieux que marcher dans la neige, vivre dans l’immensité de la forêt.

En France, comme dans de nombreux pays, les loups ont mieux survécu dans les zones reculées.

 

Dans de nombreux pays les loups bénéficient à présent d'un statut d'espèce protégée, ce qui implique également un suivi des individus et populations.


Il est désormais présent dans tous les massifs français et dans notre vie au quotidien.

Dans 16  fables de  la Fontaine apprise à l’école, dans les contes de Charles Perrault et des frères Grimm lus à la maison un jour de pluie, dans nos lieux- dits : Louvetière, Louvière, Loupière, Saint-Loup,  Loups-Pendus, Chêne-au Loup. Certains le porte fièrement Messieurs et Mesdames Louvel, Cantaloup, Leloup, Lubin, ou Louvois.

 

Le loup s’est aussi une constellation, un masque de carnaval, une  tenaille, un filet de pêche, et un poisson.

Connaissez-vous un vieux loup de mer ?

La poussière résiste elle à votre  tête-de-loup ?

Et quand la nuit tombe allumez-vous la loupiote ?

 

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans faune
commenter cet article