Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

trio.jpg

 

2014

 

 

 

Recherche

20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 04:32

ecriture-gif-001Fayot est selon le dictionnaire Larousse au début du 20 ème siècle un réengagé de la marine. L'origine de cette acception, datée de 1833, serait dans l'analogie entre le marin qui revient à l'armée comme les haricots reviennent au menu.

 

Fayot, et son dérivé fayoter, dans le sens de faire du zèle, viendrait de la conduite de certains marins pour être mieux servis en fayots durant les périodes de restriction de vivres.

Quand toutes les provisions fraiches étaient consommées, les marins naviguaient « sous le Cap Fayot » et quand même les légumes secs commençaient à manquer, c'était la fin des haricots !

 

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans Bibliographie
commenter cet article
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 04:49

jardin-moyen-age.JPG

 

 

Au Moyen-âge les potagers, tout comme les champs de céréales, sont clos Ce sont, le plus souvent, clayonnage de branches souples, saules ou autres.

Que trouve- on dans ce potager?

 

Les herbes à pot et les salades base des soupes que l'on mange matin, midi et soir !

Blettes, mauve, chou, moutarde, arroche bourrache...auxquelles on ajoute du pain.

Les cucurbitacées : melon, courge.

Les condimentaires utilisées aussi comme médicaments : ciboulette, aneth, cerfeuil, persil, ache ,tanaisie, coriandre, fenouil, livèche, menthes sauge, sclarée, sarriette, romarin, lavandes, hysope, rue...

quelques racines réservées aux gueux : chou-rave et le navet, la carotte, le panais, le maceron , l'oignon et le poireau.

 

 

Mais surtout on trouve beaucoup de légumineuses, quasi présentent chaque jour dans les écuelles avec les céréales

C'est le haricot sec, la lentille et le pois ainsi que le pois- chiche, la fève, le lupin et le fenugrec, ce dernier considéré également comme un médicament.

Mais assez parlementer passons en cuisine.

 

je vous conseille

Claude-Charles MATHON

" Le potager au temps de Charlemagne"

Les quatre saisons du jardinage (nom actuel : Les 4 saisons du jardin bio).

Revue nº 46

 

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans Bibliographie
commenter cet article
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 00:47

Devantière, deventail, devandau ou devandiau, devontère, deurne, quelque soit son nom , le tablier est depuis toujours et partout un élément indispensable au costume.

Qui porte encore un tablier aujourd'hui ? Quelques cusinières attentives à protèger sa robe !

Il reste indispensable à certains métiers : le tablier du cuisinier , du forgeron, du cafetier....

 

l-epicier.jpg

 

Pour en savoir plus sur les tabliers je vous conseille l'excellent livre

 

tablier-copie-1

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans Bibliographie
commenter cet article
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 02:55

coiffe3.jpgAurore Sand, petite-fille de George Sand, parlait de caillenne, en évoquant les coiffes.

Il parait qu'alors,  les femmes enduisaient le tissu de lait caillé pour l’empeser avant que ne soit répandu l’usage de l’amidon.

Le caillé, galette qui servait de présure était obtenu à partir de la caillette de chevreau ou d’agneau ; de là auraient pu découler les termes de caillon et de caillenne, retrouvés orthographiés : cayon et cayenne.

 

 

Bibliographie

Beauchet-Filleau, Essai sur le patois poitevin, 1864.

Bily-Brossard (J.), Coiffes et costumes féminins du Poitou, F. Soulisse-Martin, Niort, 1952.

Boissonade (P.), Histoire du Poitou, 9ème édition, Paris, 1941.

Escudier (Ch.) et Gélin (H.), Costumes poitevins, Niort, 1896, réédition 1978.

Gélin (H.), Les coiffes poitevines, Le pays Poitevin, revue mensuelle illustrée, numéros de Juillet, Août, Novembre 1898 ; Février 1900.

Gélin (H.), Carte de répartition des coiffes, entre Loire et Garonne, Niort, 1923.

Gélin (H.), Evolution du costume en Poitou, Revue des Traditions Populaires, 1900.

Gendron (Ch.) et Verney (J.), Catalogue de l’Exposition des costumes, coiffes et parures traditionnels en Poitou-Charentes, Année du Patrimoine, Niort, 1980.

Piot (M.) et Lavault (K.), Coiffes et Bonnets en Charentes, Poitou, Vendée, Librairie Ancienne Brissaud, Poitiers, 1989.

Sandoz (M.), Catalogue de l’Exposition du vêtement traditionnel du Poitou et des Charentes, Poitiers, 1948.

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans Bibliographie
commenter cet article
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 10:52

Jaspine_ombre-1.jpgBeaucoup lui demandait depuis des lunes, le secret de ses cahiers de recettes.

Prenant son courage à deux mains, au cœur de l'hiver, bien au chaud à coté du poêle, elle vous a concocté  un petit fascicule de ses recettes préférées.

Un livre simple comme cette femme de la campagne, qui en profite pour vous raconter des petits morceaux de sa vie dans les troglodytes.

L’écrire et le publier fut une aventure de longue haleine.

Mais ça y est, c’est fait !


Les ventes vont intégralement à Ethni’cité.



-" Comment ? j'a rin pour mes p'tits plaisirs au clube?

-" Eh non la Jaspine !

-" Ah bin...Si j'aurais su...

 

Rien pour la Jaspine, mais en l’achetant, vous participez à la vie de notre association, ce dont je vous remercie beaucoup. Pour en savoir plus et le commander, c’est ici .

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans Bibliographie
commenter cet article
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 05:48

ecriture-gif-001.gifSi on vous dit : «  espèce de patate », ne vous vexez plus ! Souvenez6 vous de toutes les richesses de cette plante !

 

Autres expressions :

 

* « En avoir gros sur la patate », en avoir gros sur le cœur.

* « Avoir la patate » : être en forme.

* « Mettre une patate » : donner un coup de poing ou taper dans un ballon.

* « Lâche-pas la patate ! » : expression du Québec utilisée pour encourager quelqu'un, synonyme de : « Tu en es capable, tu vas y arriver ! »

* « Se renvoyer la patate chaude » : se renvoyer l'un l'autre un problème embarrassant, se renvoyer la balle.

* « Être gros comme une patate » : avoir un surplus de poids significatif.

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans Bibliographie
commenter cet article
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 06:13

legumes--jpg

 

Et dans la même série,

 

Courgettes je vous aime…de 83 façons

Pomme de terre, je vous aime

Champignons, je vous aime

Salades je vous aime

Légumes oubliés, je vous aime…

Fleurs, soupes, cookies, poissons…/….

Aux éditions  Le sureau

 

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans Bibliographie
commenter cet article
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 04:27

bouquin

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans Bibliographie
commenter cet article
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 03:50

       Le petit chaperon rouge...Tout le monde connait ce conte.

Les contes sont d’abord des histoires pour enfants. Après avoir longtemps été transmis fidèlement de bouche à oreille, ils ont fini par être écrits. Il en va de même pour le petit chaperon rouge.

      On en connaît deux versions, celle de Charles Perrault et celle, plus récente et plus optimiste, des frères Grimm Mais bien d’autres existent plus ou moins moralisatrices.

 

     Le loup de Perrault mange vraiment la grand-mère, alors que la version des frères Grimm se termine par l’arrivée inopinée d’un chasseur qui la délivre. Tout est bien qui finit bien !

     C’est pourtant dans  la version de Charles Perrault qu’il faudra chercher le fameux “Tire la chevillette, la bobinette cherra », dont tout le monde se souvient.

Pour en savoir plus et jouer avec le petit chaperon venez vous perdre dans la forêt de tout les mystères....


 



 


Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans Bibliographie
commenter cet article
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 07:04

 


Mémé reste mi-figue, mi-raisin* de voir toutes ses voisines aussi savantes sur la figue !


* Mi-figue, mi-raisin :  expression très ancienne!

Elle fait référence à l’habitude des marchands de Corinthe d’ajouter à leurs célèbres raisins des morceaux de figues sèches, beaucoup moins chères, pour les vendre aux Vénitiens.

  Elle désigne aujourd'hui l'hésitation entre  satisfaction gourmande et mécontentement d’avoir été dupé !

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans Bibliographie
commenter cet article