Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

trio.jpg

 

2014

 

 

 

Recherche

11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 04:41

- « Mais, les hommes, Mère Jaspine qué qui font ?

- « Nos bouhoumes ? Certains gueulent fort et tapent encore plus fort, d’autres se rincent l’gosier plus souvent qu’à leur tour ! C’est l’chianvre qui fait ça; à ce qu’ils disent que ça met la pire en pente ! Il a bon dos leur chianvre !

Mais coum même, à longueur de temps, y sèment, y mettent en javelles*, y rouissent*, y teillent*, y peignent.

 

javelle.jpg

 


 

 

filasse

 

 

 

 

 

  Y'en a qui écoute leur chianvre pousser....

 

regard-sur-le-chanvre-qui-pousse.1.jpg

 

Et d'autres qui baillent à la lune en rêvant d'une autre époque, celle où les céréales nourrissaient les hommes.

 

valet-de-ferme.1.jpg

 

 


chanvre-et-baronne.jpg

 

- " Sous les yeux attentifs de Madame la Baronne qué toujours là pour donner le travail !


- " Y'en a bin une ôtre bouhoume qui traine ses guêtres su l' ch'min des caves ! O lé l' colporteur !

- " Un filou thiel marchand d'chandelles ! Mais je lui achète un peu, il vient de si loin...

- " Ah, et où don qui vient?

- " Ba, comme tous les traines- chemin* de son espèce, de l'autre bout du pays ! Il tente bin de vendre son blabla à l'épicière, mais é s'laisse point faire

- " A filou , filou et demi ! Même la Emilienne à l'a compris que c'est bonnet blanc et blanc bonnet !

  L'épicière et l'Italien sont de convivence quand y s'agit de remplir la boite à sous !

- " Pas si fort la Mère Jaspine, y pourraient vous entendre ....



colporteur.jpg

 

 

*Javelle : botte de chanvre

* Rouir : Faire tremper le chanvre dans l’eau pour l’attendrir

* Teiller : casser les tiges de chanvre sec pour le transformer en filasse

* Traine-chemin : autrefois les colporteur parcouraient la France pour vendre leur marchandise, parfois ils venaient même de l'Italie, pour vendre le souffre des allumettes !

* Boite à sous : la caisse du commerce


Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans Au temps des tisserands
commenter cet article
5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 01:00

L’é z'avions d’jà entendu caqueter sur l’chemin nos femmes ?

Ça papote, ça papote, c’est mé qui vous l’dis.

R’gardez don’ Maitresse Gertrude et Louison l’épicière qui comptent les œufs dans le cul d’la poule !


matrone-copie-2

 

-« Penses- tu que ça va y aller les drôles cet automne, parce que j’a commandé quéques robes de baptême que j’aimerais bin vendre !

-«  Ça devrait le faire, la couturière est je crois en ch’min d’famille mais chut, j’t’ai rien dit, et La Marinette des Caillot a des vues sur le jeune instituteur ! Ça peut aller vite.

- «  C’est bon pour le commerce, y’a des sous….Tu me rassures !

 

Et puis plus loin,  y’a celles qui vont à la ville et rapportent les nouvelles…

Té, écoutez Emilienne:


- «  Si je vous l’dis, la jupaille des bounes femmes é leur couvrent même pu les jambes, et montent jusqu’à là !

 

jupe

- « Ö lé point possible !

 

depit

- « Si si, j’ t’assure Jacquotte, on voit leur piau* ! Et leurs devandiau*, tout petits qu’ils sont, tout petits !

 

tablier


- Bintôt j’aura plus rin à coudre

- Ah ma pôvre Clairette, c’est le métier qui fout l’camp !


clairette

 

Mais un vent de liberté commence à souffler sur le village en cette fin de 1875…

 

-« Té, j’tenterais bin d’aller voir les bouhoumes sans ma coiffe !


essai

 

La liberté ne fut ce soir là, qu’un léger souffle de brise !

Très vite remise à sa place par son Alphonse, Jacquotte a recoiffé l' caillon…


fil-doux

 

-" My God ! Mais que passe t il dans ce village ? Des filles veulent apprendre à lire, les femmes restent en cheveux* devant les Messieurs ! Les hommes de peine réclament effrontément leur dû à mon époux, Monsieur le Baron. Notre héritier Hugues-Edward que l'on accuse de milles maux ! La société change...

Que va t il en advenir de nous ?

 

baronne.jpg

 

* Piau : peau

* Devandiau : tablier

* Rester en cheveux : sortir sans sans coiffe, les cheveux, parure des femmes ne sont souvent visibles que par le mari.

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans Au temps des tisserands
commenter cet article
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 05:36

femmes.jpg

 

- " Nous ôtes, les bounes femmes pas question de s’arrêter pour feignanter ! Y’aurait bin toujours un œil curieux et une langue de vipère pou' l' chanter du ch’min, des caves jusqu'au bas-bourg.

Alors on travaille sans relâche ; Ce qui n'empêchent pas nos langues de battre !


Au village on a des cuisinières :

 

cuisiniere.jpgcuisiniere2

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- " La plus heureuse c’est celle de chez Madame La Baronne, a connaît pas la faim.

- " Tu l'as dis, Georgette, tu voudrais bin sa pliace...Mais tu sais point y faire, te faudrait demander les recettess de la Mère Jaspine, c'est coume ça qu'elle a appris la Ninine*

 

On a quéques lingères mais je vous conseille Emilienne, c’est la plus proprette !


lingere

 


- " On a deux matrones !

- " Oui deux, c’est que des drôles, il nous en tombe un l’an !

On les respecte, elles nous aident à entrer et sortir de ce monde en douceur.


matrone-copie-1.jpg

 


- " Et à tout curé, sa bonne !

- " ô lé point facile…Avec une femme coume ça, pas étonnant que Monsieur le curé y sache tout….


bonne.jpg


- " Des lavandières et des femmes qui se louent à droite et à gauche.Elles savent tout faire : coudre, tricoter, faire la buée* ou la vaisselle des jours de chasse, réparer les chaussettes, recoudre les culottes fendues,

énoyer*.

Mais aussi rire et chanter...Et casser du sucre su' l'dos des belles-mères! R'gardez don' la malice dans leurs yeux !


lavandiere.jpgjanine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

claire

chaussette3.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fem

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- " Des fileuses de chanvre !

claire-fileuse.jpg


- " Ah, oui des fileuses comme la Clairette et la Jacquotte,

- " E sait y faire celle là depuis le temps qu'elle mouille ses doigts et tourne le rouet et la quenouille !

- " Et qu'elle me chaparde des cerises et des prunes sous prétecte de se faire de la salive ! T'en foutrait mé d'la salive ! é peut point les prendre ailleurs ses fruits !


fileuse.jpg

 

Y'a aussi Gusta, la femme qui raconte...

Sans elle, pas de veillées, elle a toujours une histoire tendre à sortir de son tablier, ou une chanson de son giron.

 

augusta-copie-1.jpg

 

Et deux épicières ! Té c’est qu’on é bin du monde dans les caves !


epiciere.jpgepiciere2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


- " Et pis elles ont de la concurrence avec ce colporteur qui vient d’Italie et qui passe chaque année nous vendre ses babioles et son souffre de contrebande, mais chut…. !

- " O lé un filou thiel là, avec ses belles paroles, y nous coller même cà qu'on n’a pas besoin !

- " Oui, dame, l'aute foué y voulait m'refiler une roussine* qu'avait déjà servie....

 


 

* Buée : lessive

* Enoyer : casser des noix pour faire l'huile par exemple

* Roussine : chandelle, bougie

 


 

* coume la Ninine, apprenez les recettes de la Jaspine, c’est ici .

 

00-copie.jpg

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans Au temps des tisserands
commenter cet article
2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 05:27

En Poitou, le journal local c'est la NR, la Nouvelle République !

Elle nous a consacré un article, je vous le partage !

 

rn.jpg

 

Oui mais où don' qu'elle é fourrée la Jaspine?

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans Au temps des tisserands
commenter cet article
30 juillet 2011 6 30 /07 /juillet /2011 05:09

Il arrive parfois qu'un fil de la chaine casse lors d'une démonstration.

Notre fil est fin, et les caves sont humides.

SOS dépannage arrive !

Aussi rapides que l'éclair, nos bénévoles remettent à neuf l'ouvrage en cours !

 

chaine-1

 

 

chaine2-copie-1.jpg

 

 

Merci à notre tisserande et son compagnon....

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans Au temps des tisserands
commenter cet article
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 06:34

cure3.jpg

 

- " Après Monsieur l’instituteur, vient Monsieur le curé !

Rin à dire, ô lé bin gentil !

Quéque foué un peu bizarre mais le saint homme, on ne peut guère lui en tenir tord !

Il aime être parmi ses ouilles !

Figurez- vous qui veux travailler aux champs avec les bouhoumes !


- " Oui, c’est pas que ça leur plait tant, car ils ne peuvent plus se raconter leurs blagues su les drôlières du bourg !

Mais M'sieur le curé y dit qu’il trouve des trésors dans la terre de nos champs !


- " Des tas de cailloux oui, lé bin tout ce qu’il en tire, le malheureux ! Mais à chaque fois, c’est comme si l’Bon Dieu y lui apparaissait !

Il a monté un cabinet de curiosités pour les drôles !

- " Ils s' bidonnent quand ils vont au cabinet !

- " Et pour êtes curieux, lé bin ! Crânes, dents, pierres du silèquexe qu’il appelle !


cure4.jpg

- " Ça me donne des frissons !

C’est coume sa bonne…


Mais ô lé une autre histouère, j’a pas le temps faut que rentre faire le fricot …

 

 

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans Au temps des tisserands
commenter cet article
7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 05:01

monologue.jpg

 

lingere.jpg

 

matrone

 

 

 

 

6 juillet 1875

 

Ma chère Méliette,

 

Les caves résonnaient hier soir du chant joyeux des lavandières, des rires des enfants,des claquements de la braque et du monologue des femmes !

Que d'émotions !

Chacune à leur tour, elles ont raconté avec leur mots, leur travail !

Il y avait parmi elle, une matrone nouvellement installée dans le village qui vient de la région de Parthenay.....

Je crois que les femmes en mal d'enfants vont lui faire confiance.

J'ai rencontré, la Jaspine.

Toujours son air buté et son franc- parler !

Mais que veux- tu à son âge on ne la changera pas !

 

Bien à toi

Fanchon

 

 

-" butée, franc-parler, j' va pas être aimabe non pu ! Et l'épicière cré don qué é aimabe, a réclamé des sous coume ça à tout le monde !

Mais c'est vrai que c'était bien cette fête au village. J'a vu bin du monde !

 

du-monde

 

monde.jpg

 

Merci à tous nos bénévoles et à Elvy, venue de ses deux sèvres pour participer à une soirée contée avec nous.

Pour les coulisses de cette rencontre, allez demain dans mes chemins de traverse

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans Au temps des tisserands
commenter cet article
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 05:01

- " ô de diou ! V'la ty pas que c'est r'parti !

- " Qui qu'a fait un drôle à qui ?

- " Qui qui dit ? Je te jaspine pas des histouère de lavoirs  ! Y dis juste que c'est reparti pour le pestacle du mercredi

- " Madoué, mais tu dois connaitre les paroles par coeur, depuis le temps que ty va à tes caves !

- " Bé non, bêtasse c'est un nouveau pestacle.Té regarde , mais chut faudrait pas qu'on nous voit à zieuter avant l'heure !

 

Y font les dernières mises au point....

 

mise-au-point.jpg

 

 

- " Y z'ont pas un peu forci depuis l'an dernier?

- " Non, non, je les trouve bien beaux , tous, dans leurs habits des dimanches  !

 

repet

 

- " Et tu dis que c'est quand?

-" LE MERCREDI 6 JUILLET !!!!!!!!!

- " Bin crie pas, suis pas sourde !

- " Bon, on réserve !

- " A moins !*

 

* A moins : expression typiquement Poitevine qui veux dire : si tu veux

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans Au temps des tisserands
commenter cet article
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 04:16

veillée

Il y a dans chaque région, des mots pour le dire !

En cuisine notre vocabulaire Poitevin est riche et imagé.

Le parler Poitevin fut employé jusqu'au 18 ème siècle,

aussi bien dans le peuple que dans les actes officiels.

Délaissé au profit du français, il reste encore dans le vocabulaire culinaire des mots qui restent !

Des mots qui fleurent bon les plats d'antan.


Acacher : déboucher une bouteille

Bouilliture : pour ce qui est cuisiné en ragout

Broyé : connu dans le monde entier, enfin, je crois

Caillebotte : lait caillé, sorte de faisselle

Mojettes : haricots blancs

Lumas : escargots

Piochons : choux

Fricot : plat mijoté

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans Au temps des tisserands
commenter cet article
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 06:51

chaine3-copie-1.jpg

 

Bienvenue dans la communauté des Vieux métiers à deux passionnés de mots et de tissage

Allez y découvrir le travail de notre soeur l'araignée !

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans Au temps des tisserands
commenter cet article