Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

trio.jpg

 

2014

 

 

 

Recherche

21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 03:11

Il est bien tôt dans la saison pour voir apparaitre dans les jardins de Dame Lucette , le sphinx gazé!

Et pourtant il est là et bien là, depuis au moins 3 semaines.

Butinant , la valériane à qui mieux, mieux pour notre plus grand plaisir !

Mais ciel pourquoi bouge t-il sans cesse ?

 

shinx-gaze.jpg

 

L'imago*,  est visible du mois d'avril jusqu'au mois d'août. Le sphinx gazé nous donne  deux générations par an, la première de mai à juin, la seconde de juillet à août. C'est un papillon assez commun.
Reconnaissable à ses ailes transparentes  et sa bande marginale rouge ou brune et à son corps jaune et vert


Vous l’apercevrez dans vos  jardins ou sur les chemins en  lisières de forêts, parfois aussi dans les friches où il butine en vol rapide.


* Imago :  désigne le stade final d'un individu dont le développement se déroule en plusieurs phases ,en général oeuf, larve, imago.

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans faune
commenter cet article
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 09:00

 

Les 21 et 22 mai

se dérouleront à Ethni’Cité

et dans toute la France

les Journées de l’Archéologie.

 

JPEG - 209 ko

 

 

Je vous rappelle notre participation, ce week-end, à cette manifestation organisée par l’INRAP.

 

Aticle relayé par la presse locale

http://www.lanouvellerepublique.fr/vienne/ACTUALITE/Infos-Departementales/Les-journees-de-l-archeologie-a-Ethni-Cite

 

Vous pourrez rencontrer l’ensemble des acteurs du projet de notre maison néolithique autour de différents rendez-vous :

 

* De 10h à 12h : visite gratuite de l’Archéolab à Abilly (à la sortie du village en direction du Grand-Pressigny)

* Repas néolithique à l’auberge de Lilette (à Buxeuil) pour 15 €

* 14h-15h : Café-archéologique au "Paille en queue" à St Rémy-sur-Creuse, avec Gaëlle ROBERT de l’INRAP (archéologue spécialiste du batît en bois), Denis MALJEAN (association PVCT), Thomas AUBRY (médiateur culturel Ethni’Cité) et Rodolphe CORNUAU (Lycée agricole de Thuré).

Tarif entrée : prix d’une consommation

* 16h-18h : Visite du parcours d’habitats nomades et participation à la construction de la maison néolithique. 3 €

Renseignements au 05.49.02.81.61 ou 05.17.19.91.02

 

Programme complet  sur le site de l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives :

http://journees-archeologie.inrap.fr/Les-journees-de-l-archeologie-2011/p-12945-Accueil.htm

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans De nos jours
commenter cet article
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 06:57

meuler3.jpg

 

Vers 8000 avant J.-C., le climat de la Terre se réchauffe. Le gibier devient plus  rare.

Les hommes pensent à se sédentariser pour  produire leur nourriture.

Ce sont les premiers paysans de l’histoire, les paysans d'hier, enfin d'avant hier !

Cette sédentarisation voit apparaître les premières maisons, en bois et torchis.

Les toits se couvrent de paille.

Les maisons seront  rondes ou rectangulaires, avec ou sans étage.


maison-neo.jpg

Cette année, le thème du paysan d’autrefois nous amène à penser une reconstitution de maison néolithique.

Le projet va se mener sur toute la saison….

Le chantier débute avec l’aide des élèves du lycée de Thuré.

Il leur faudra défricher  c'est-à-dire préparer la terre en la déboisant, en enlevant les pierres.


transport.jpg

 

Délimiter le terrain pour donner la forme à la maison


creusement.jpg

 

Refendre les rondins débardés au printemps par les bras de bénévoles.

Il en sera ainsi chaque mercredi jusqu'aux vacances....

La suite donc la semaine prochaine...


refente.jpg

 

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans De nos jours
commenter cet article
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 05:58

chrysoleme.jpg

 

Sous le nom de chrysomèle sont regroupés plusieurs petits coléoptères, dont les larves mangent les feuilles.

Adultes, elles sont brillantes, superbes mais considérées souvent comme  nuisibles au jardin.

 

Une femelle pond entre 200 et 300 œufs, de couleur jaune, qu'elle cache sur l'envers des feuilles. Il faut compter 3 ou 4 générations par an.

Les larves plus nuisibles que les adultes naissent trois semaines après la ponte.

 

Elles  dévorent  les feuilles, ne laissant souvent que les nervures.

Principalement sur les courges, menthes, oseilles, osiers, peupliers, saules et viornes ; cette année elles attaquent aussi notre lavande.

 

chrys.jpg

 

Pour éviter leur progression, n’hésitez pas à arroser régulièrement, surtout en période de sécheresse.

Détruire les feuilles atteintes, et ne pas les laisser au sol où les insectes pourraient hiberner.

Capturer à la main. Un peu comme les doryphores aut’foué sur les plans de patates !

Un traitement naturel ?

Vaporiser une solution de savon noir, à raison d'une cuillère à soupe par litre d'eau.

 

 

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans faune
commenter cet article
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 02:56

coquelicotsCONFITURE DE COQUELICOT

* Mettre 200 gr pétales dans 4 litres d'eau

* Faire bouillir 10 mn.

* Laisser macérer toute la nuit

* Ajouter 800 gr de sucre par litre de jus

* Confiturer

* Mettre en pots et fermer à chaud

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans Je suis gourmande et vous
commenter cet article
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 03:07

coquSIROP DE COQUELICOTS

 

25 fleurs, 200 g sucre, jus de citron

 



* Faire chauffer 1/2 litre d'eau jusqu'à frémissement

* Ajouter progressivement les pétales et laisser macérer 1h à couvert. Filtrer la préparation en pressant bien les pétales.

*Ajouter le sucre et cuire à feu doux pendant 1h. Ajouter quelques gouttes de jus de citron. Quand le sirop perle, environ 150 degrés, il est prêt.

Servir comme un kir avec du vin blanc bien frais

coquAPERITIF AUX COQUELICOT


5 poignées de pétales ,1/2 l vin blanc,10 cl cognac, 50 g sucre vanillé

 



* Dans un grand bocal, mettre les fleurs, le vin, le cognac et le sucre.

* Mélanger et laisser macérer pendant 8 jours en remuant de temps en temps.

* Filtrer, mettre en bouteille et conserver au frais.

Bien frais à l’apéritif

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans la topette du pépé
commenter cet article
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 01:14

coquelicot3.jpg

 

Parfois nommé  ponceau, pavot coquelicot ou encore pavot rouge

Très abondant  à partir du mois d'avril, il attire par sa couleur rouge et par le fait qu'il forme souvent de grands tapis colorés visibles de très loin.

 

Comme tous les pavots, le coquelicot a des effets narcotiques dus aux alcaloïdes qu'il contient. On utilise ses pétales séchés, le plus souvent en tisanes.

Ses effets apaisants se font sentir sur l'adulte, mais surtout sur les jeunes enfants .On mélangeait autrefois du coquelicot à la bouillie des enfants pour faciliter leur sommeil.

J'en ai fait des tisanes aux jolies couleurs lorsqu'ils étaient petits.


Par ses propriétés émollientes, sédatives et béchiques, le coquelicot est un calmant de la toux et des irritations de la gorge. Beaucoup de sirop sont à base de cette plante.

 

Même si elles sont moins grosses que celles de certains pavots, les graines du coquelicot sont utilisées comme elles en pâtisserie ou pour confectionner des pains aromatisés.Il suffit de les récolter quand le bouton central est sec. A conserver à l'abri de l'humidité.

 

Je vous conseille

Le coquelicot, poète des champs,

Bernard Bertrand,

Ed.  Terran

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans flore
commenter cet article
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 06:15

chenille-copie-1.jpg

 

Cette énorme chenille donnera un papillon, le gâte-bois* !

 

Précision importante


Je ne l’ai pas vue à Saint Rémy mais je voulais vous en faire profiter pour le cas où vous la verriez un jour.

Je l’ai rencontré il y a quelques jours, aux abords d’une conche dans le Marais Poitevin où elle trouve ses arbres de prédilection que sont les saules et les peupliers. Elle ne dédaigne pas les arbres de nos parcs, voire notre verger , dans lequel elle fera des dégâts importants.

 

chenil-gate-bois

 

Elle est très typique et donc facilement reconnaissable.

Pas de poils, face ventrale plus ou moins jaunâtre ou rosâtre, et la dorsale franchement "lie de vin".

Lorsqu'elle est agressée ou inquiétée, cette chenille redresse l'avant-corps, et outre la puissance évidente des mandibules, il faut aussi se défier de ses "crachats" 'il s'agit de jets plus ou moins corrosifs, sans doute à base d'acide pyroligneux, et peut-être aussi d'acide formique. A manipuler avec précaution d’autant qu’elle devient de plus en plus rare.    

 

Elle est xylophage,  s'attaque au bois des saules et peupliers, mais également aux fruitiers, et notamment aux cerisiers et pommiers. Vu sa taille , de 8 à 10 cm, je vous laisse imaginer les dégâts occasionnés.

 

gate-bois

 

* Le Cossus cossus, communément appelé "Cossus gâte-bois", ou tout simplement "Gâte-bois", est le plus gros de nos Cossidae, famille de papillons nocturnes représentée en France par une petite dizaine d'espèces.

 

Alors question, on tue ou on laisse la nature faire?

 

 

 

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans faune
commenter cet article
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 05:28

C'est la vue qui nous frappe en premier! Des ombrelles blanches par centaines.

Ensuite , on fait marcher son nez! Hum ça sent bon, ça ressemble à la vanille...

Et avec les oreilles? On entend le bourdonnement des insectes qui se délectent , cétoine en premier !

 

cets.jpg

 

Le myrtil y plonge parfois sa trompe, berck ! Hop il est déjà parti vers la valériane....

 

mrtyl-s.jpg

Tout n'est pas que calme et volupté sur les fleurs du sureau.

Le syrphe, grosse mouche, y attaque les pucerons.

L'araignée guette...

Le petit rongeur chipe des tiges juste pour le plaisir ! Si vous en voyez cassé au sol...C'est lui !

 

mulot.jpg

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans faune
commenter cet article
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 06:32

Le sureau réserve aux enfants sages des surprises inoubliables.

Certains comme Sitelle s'acharne sur le pipeau à coulisse, d'autre comme Guss, le fume !

Moi j'en joue !

 

mirliton.jpg

 

Pour faire un joli mirliton,  il vous faudra une tige de 7 à 10 centimètres. Vider la moelle avec un trombone plié

Creuser un trou à 2 centimètres de l'une des extrémités sans traverser la tige..

Recouvrir le bout opposé une pelure d'oignon ou d'un papier de soie fin fixé par un lien

Il n'y a plus qu'à fredonner une mélodie dans le mirliton

L'air fera vibrer la membrane et le son sera augmenté par la tige

 

On peut aussi tout simplement fendre la tige, y glisser une feuilles de lièrre ou de rosier et faire vibrer

 

musique.jpg

 

Autre jeu le pistolet à patate réservé aux garçons!

Creuser une tige de 15 centimètres.tailler les 2 bouts en biseau

Fabriquer un piston avec une branche de noisetier. Elle doit avoir un diamètre inferieur pour coulisser dans le sureau.

Décoper 2 rondelles de pomme de terre à chaque extrémité, .

Appuyer sur une avec le piston, l'autre va s'expluser avec un bruit de pistolet.

 

Si vous connaissez d'autres jeux avec le sureau je suis preneuse !

 

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans De nos jours
commenter cet article