Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

trio.jpg

 

2014

 

 

 

Recherche

15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 03:58

tablier.jpg

 

Le tablier, élément indispensable est très long et sans bavette, il couvre une grande partie de la jupe car il est avant tout un accessoire servant à protèger.

Si le tablier de tous les jours en toile de chanvre ou de jute, celui porté pour les jours de fêtes est de toile plus fine

Il est monté sur ceinture, avec plis plats ou fronces, et ne possède parfois en bordure qu’une petite dentelle..

 

 

 

"Le d’vanté ! Si j’ai connu cela ! Noué par derrière en boucle, c’était une taquinerie classique de le dénouer quand la fille tournait le dos. Cette taquinerie avait une signification libertine vague, et inconsciente. C’était me semble-t-il une simulation de dénouer la ceinture de la ferme, prélude et annonce de sa possession.
Symbolique, discrète  qui se met au rang des pratiques du flirt (conter fleurette) comme le sucre mis, sans qu’elle s’en doute, dans le vin de sa cavalière aux noces. Une sorte de déclaration.
Tirer sur le noeud du d’vanté était plus paillard que sentimental mais c’était tout de même pudique. Curieux à une époque et dans un pays, où le gars en quête d’une partenaire déclarait tout cru : "J’I VAIS AI LAI FUMELLE !"
On ne se permettait pas de défaire le nœud de tablier de n’importe quelle fille. Il s’agissait de l’élue ou des élues au maximum. Et l’intéressée ne prenait pas cela comme un affront ou une moquerie! Heureux temps où cette approche du flirt était si légère. Les temps ont rudement changé n’est ce pas !

Lucien HERARD, président de la Société des Auteurs de Bourgogne :

c'est ici

Partager cet article

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans Au temps des tisserands
commenter cet article

commentaires

Le MorvandiauPat 01/05/2013 16:17

Une partie de cet article est issue su site :

http://lemorvandiaupat.free.fr

Site sur le Morvan du XVIIème au XXème siècle

Merci pour le lien !!!

eleonor du carloy 13/01/2014 15:40



j'y remedie



Sylvie 16/10/2012 19:29

moi aussi je porte un tablier quand je popote dans ma cuisine ! mais je ne sors point avec !
Bises, merci.

eleonor du carloy 26/10/2012 18:36



lol



Garibondy 16/10/2012 14:33

Bonjour,

Je ne sais pas si c'est le cas avec le costume régional par chez vous mais ici, en Provence, la jupe était ouverte sur le devant et le tablier, pour les tenues aisées ou du dimanche, avait pour
seul but de cacher cette ouverture. Comme le disait le proverbe :
"Qu s'abilho sèns faudiéu s'habilho sèns discreciéu"
(Qui s'habille sans tablier s'habille sans discrétion) !
Cela va dans le sens un peu coquin du fait de dénouer le tablier d'une jeune fille...

eleonor du carloy 26/10/2012 18:37



merci pour ce com d'une autre région !



Doudou_free 15/10/2012 14:27

Bon dieu, o m'rappelle ben des souvnirs quand j'enlevions les d'vantes a quellees fumelles..... O l'te le bon temps !

Martine Eglantine 15/10/2012 06:42

On portait des tabliers les jours de fête... C'est vrai que les temps ont changé et pas toujours en bien. Bises

eleonor du carloy 28/10/2012 17:05



lol