Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

trio.jpg

 

2014

 

 

 

Recherche

30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 06:06

 

     chenilmle-boiillon.jpg

 

     J'aurais dû dire qui bouffe mon bouillon blanc ! J'ai remarque depuis quelques jours que les feuilles de molène était mâchouillée

A bien y regarder j'ai vu une minuscule bestiole entre le vers et la chenille... Si quelqu'un en connait le nom.... Il est toujours mieux savoir a qui on a affaire dans ces cas là !

      Il est pourtant important au jardin ce cierge de Notre Dame. Herbe de la Saint Jean, on en fait des sirops pectoraux.  Ses vertus sont connues de longue date. Dioscoride prescrivait ses racines dans les affections pulmonaires, Pline ses feuilles pour guérir les bronches des humains et les chevaux poussifs; sainte Hildegarde soignait l'enrouement par une décoction de fleurs et feuilles.


      Au Moyen Age, les apothicaires conseillaient le suc de bouillon-blanc pour la goutte et les hémorroïdes.

Odorante préparation qui consistait à piler ensemble les feuilles et les fleurs, puis à les laisser pourrir dans une tinette*de bois ou de grés fermée hermétiquement avec de l’argile.

On exposait au chaud, au soleil ou dans le tas de fumier.

Trois mois après on exprimait le suc qu'on conservait dans des flacons bien bouchés et qu'on appliquait sur les régions douloureuses.

Les feuilles étaient utilisées comme mèches pour les lampes à huile. On s’en servait aussi pour frotter les meubles cirer ou vernis.

 

bouillon-blanc-3.jpgL’utilisation la plus connue reste le sirop

contre la toux, les maux de gorge, les bronchites

 

* Bien laver les fleurs de bouillon blanc, sécher

*  Mettre dans une casserole 15 gr de fleurs de bouillon blanc

* Ajouter 25 gr de sucre et couvrir d'eau

* Cuire 10 minutes

* Très bien filtrer pour éliminer tous les petits poils, c’est le plus important de cette recette.

*  Mettre en petites bouteilles fermer hermétiquement, à chaud.

 

 

 

 

* Tinette : sorte de jarre qui servait à conserver l’huile ou des viandes salées

           

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by eleonor du carloy - dans flore
commenter cet article

commentaires

ag86 31/05/2011 10:06


Peut-être une larve d'otiorrhynque, mais je ne suis pas sûr du tout.
Amitiés. Alain


eleonor du carloy 31/05/2011 19:45



hum....



Armide + Pistol 30/05/2011 21:17


Comment pourrait-on en vouloir à cette timide créature nue de vouloir bénéficier des vertus du bouillon blanc ? Purée de nous autres !


eleonor du carloy 31/05/2011 08:17



certes, certes ma bonne amie ! mais quand même ....



Tara 30/05/2011 20:46


Je viens de finir un macérat de lilas ... Ton bouillon blanc est magnifique. Je confirme ses vertus pulmonaires, en achetant régulièrement l'hiver, pour mes tisanes. Son goût de plus n'est pas
désagréable.
Pour l'hôte indésirable, je ne puis t'aider.
A bientôt


eleonor du carloy 31/05/2011 08:17



dommage ! mais je crois que les choses se tassent



poitevin 30/05/2011 16:10


Cet animal doit être la chenille de la brèche, un papillon de nuit, donc une cucullie du bouillon-blanc. Si tel est le cas, ne t'inquiète pas, les oiseaux devraient t'en débarrasser avant qu'elles
n'aient tout dévoré.


eleonor du carloy 31/05/2011 08:19



ah enfin, je connais le nom de mon agresseur ! bon si c'est une chenille de papillon, je tolère ! d'ailleurs mon bouillon ne prend plus l'eau, je crois que la transformation est faite


alors maintenant je ne souhaite plus qu'une chose voir la brèche ! lol



ag86 30/05/2011 11:40


J'aime beaucoup cette plante aux feuilles douces et veloutées. Elle pousse en colonie dans un coin de notre jardin.
Merci pour ces précisions fort intéressantes. Amitiés. Alain


eleonor du carloy 30/05/2011 15:51



mais tu ne connais pas cet ennemi?